PARTAGER

Il est primordial de rassembler ses critères prioritaires de choix et surtout lors d’une acquisition dans le but d’un investissement locatif.

Se concentrer sur le choix du programme, son emplacement et la qualité de celui-ci.

Tous les experts s’accordent à dire qu’il est délicat de se positionner sur un bien mis en vente en l’état futur d’achèvement. Il faut donc élargir son esprit en se rendant sur les sites spécialisés dans l’immobilier neuf. Les programmes y sont très bien détaillés et l’accompagnement y est solide. Les sites peuvent représenter une belle source d’imagination. Certains proposent même des visites des programmes déjà disponibles. Vous pouvez tout à fait vous rendre dans les bureaux de ventes où les maquettes des projets sont présentées ainsi que les permis de construire où tous les détails techniques sont mentionnés.

In fine, il est fortement conseillé de se rendre sur les terrains afin de se rendre compte de la taille du projet, de l’environnement et de l’attractivité du quartier.

Si des constructions sont déjà en cours, le plan local d’urbanisme renseigne sur les limites de hauteur et superficie des constructions en cours.

L’investissement locatif présente de nombreux avantages et quelques inconvénients.

Avantages fiscaux : « les pours et les contres »

La loi Pinel propose une défiscalisation sur le prix d’achat du bien. En fonction de votre désir de location : 6, 9 ou 12 ans bous obtiendrez 12, 18 ou 21% de réduction sur vos impôts. Cette mesure de défiscalisation est plafonnée à 300.000 et de 5.500 par m2.

En revanche il est important de comparer années après années les avantages que cette défiscalisation vous apportera par rapport au manque à gagner. Il faut y porter de l’intérêt car les plafonds des loyers exigés sont inférieurs, pouvant aller jusqu’à 15%, à ceux du marché. Enfin, il est important de ne pas oublier les surplus d’impôts qui vont s’ajouter dû aux loyers encaissés.

Au bout des comptes, si la rentabilité de l’opération est trop inférieure, alors il est inutile de se lancer.

Etudier la dynamique de la demande locative

Encore une fois, l’emplacement du logement & l’état du marché dans le quartier sont primordiaux pour la réussite d’un achat. Au-delà de l’investissement locatif, il faut penser à la revente. Il est donc important d’y porter le même niveau d’exigence que pour une résidence principale. Pour cela, le questionnement auprès des agences locatives peut être un bon moyen de se rendre compte de l’état du marché, de l’offre & de la demande.

Attention, l’investissement locatif prévoit quelques contraintes

Le régime fiscal est assez pointilleux et contraignant donc pour éviter de perdre les avantages que le fisc vous offre, il faut bien veiller à remplir toutes les conditions telles que les critères de conforts & les performances énergétiques.

Quelles sont les régions où l’investissement locatif est le plus affairé ?

En France, l’investissement locatif est préféré à l’assurance-vie depuis quelques années. Plus particulièrement, 5 régions réunissent 79% de l’investissement locatif et parmi elles, 3 voient leur part croitre chaque année. De plus, 65% des personnes interrogées favoriseraient l’investissement immobilier contre 19% pour l’assurance vie.

Les 5 régions préférées des français sont :

  • L’Occitanie
  • L’Ile-de-France
  • L’Auvergne-Rhône-Alpes
  • La Nouvelle-Aquitaine
  • La Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Le programme d’investissement locatif Pinel a été prolongé jusqu’au 31 Décembre 2017 alors que celui-ci devait s’arrêter à la fin de l’année 2016. Le processus de défiscalisation est le même que ce soit lors d’un achat immobilier neuf ou ancien, mais désormais, le champ d’action et le nombre de villes se sont élargis. En revanche, l’extension de la loi Pinel aux zones C ne rassure pas les experts de l’immobilier indiquant que si cette mesure est mal appliquée, elle va décrédibiliser le zonage Pinel.

Les 3 principales finalités de l’investissement immobilier :

  • 50% d’impôts en moins.
  • Une opportunité de création de patrimoine.
  • Une redevance additionnelle à la retraite.