PARTAGER

L’Observatoire des délais de paiement revient après un an d’absence avec ses bonnes et mauvaises nouvelles ! En effet le secteur de la construction, entre autres, est fortement dégradé.
Après la mise en place d’un plan d’action, par Emmanuel Macron, afin de rétablir une situation normale aux délais de paiement, qui consiste à renforcer les sanctions et les amendes, la nouvelle mouture de l’Observatoire est désormais dirigé par Jeanne-Marie Prost.
Malgré une stabilisation des délais de paiement, la situation reste dégradée dans le secteur de la construction.


«  Les délais fournisseurs baissent plus rapidement que les délais clients »

En 2014, on remarque que le solde de crédit interentreprises, soit 16% des entreprises du secteur de la construction, se détériore de près d’une journée. Même si les entreprises font un effort de trois jours de moins qu’en 2013 pour régler leurs fournisseurs, leurs clients ne paient leurs factures qu’un jour plus tôt. Ainsi les entreprises paient leurs fournisseurs 24 jours plus tôt qu’en 2000 alors qu’elles n’ont gagné que 7 jours de chiffre d’affaire dans les règlements de leurs clients.

Les entreprises vivent donc des difficultés à recouvrir leurs créances. L’augmentation des délais de paiement des clients est la cause principale des tensions sur la trésorerie.

La Capeb et la FFB déclarent que la reprise n’annonce difficile sans trésorerie solide.


« Les TPE du bâtiment vivent un pression de la part des gros fournisseurs et clients »

Les grandes entreprises, les collectivités territoriales ainsi que l’Etat sont de mauvais payeurs, ce qui entraine un relâchement sur la période récente sur le volet des retard de paiement. Les plus retards de paiement (en moyenne 54 jours de chiffre d’affaire) concernent seulement 10% des clients et les 90% restant concerne les entreprises de l’Etat… A l’inverse on remarque 95% des clients paient les entreprises à moins de 60 jours.


« Les TP souffrent, elles aussi »

Le secteur des Travaux public n’est pas mieux servi non plus. C’est même plutôt tout le contraire. En effet les entreprises du secteur estiment que 45% de leurs clients ne respectent pas les délais.

Seul le BTP reste un bon élève en matière de délais de paiement. En effet, sur les trois premiers trimestres de 2015, 46% des entreprises ont réglé leurs fournisseurs sans retard, contre 37% pour l’ensemble de l’économie.