PARTAGER

L’évolution prometteuse de l’immobilier en 2017

Le marché immobilier va perdurer son élan de croissance sur l’année 2017. Les acheteurs sont toujours prédisposés par les taux d’intérêts encore très attractifs bien que la tournure soit à la hausse.

Le marché immobilier continue depuis quelques années maintenant sa croissance. L’offre est la demande sont poussée par l’intérêt porté par les français sur les taux d’intérêt attrayants mais aussi par la revalorisation du pouvoir d’achat des français.

C’est le premier semestre qui semble être le plus séduisant au vu des experts dans ce domaine. Malgré une tendance à l’augmentation des taux d’intérêts, ceux-ci stagnent encore à un niveau exceptionnellement bas. Ce début de hausse va mener les acheteurs à mener à bien leur compromis.

Cette dynamisation du commerce de l’immobilier s’explique aussi par l’augmentation du pouvoir d’achat des français. En effet, depuis 5 ans, le potentiel financier moyen des français a s’est amélioré à hauteur de 26% avec une franche évolution en 2016 ce qui se traduit par la possibilité dorénavant pour les futurs acquéreurs d’ajouter une pièce à leur bien.

Il est intéressant d’ajouter à cela que les foyers, au delà du déclin des taux d’intérêts, ont vu les prix des crédits immobiliers, considérablement diminuer. Selon Yan JEHANNO, Directeur Exécutif du groupe Laforet « les prix ont été divisés par trois depuis 2012 ». au delà de la possibilité d’accéder plus facilement à un bien immobilier, les conséquences sont toutes autres.

D’un point de vue général, la chute significative des taux d’intérêts a permis aux acquéreurs d’échafauder un patrimoine et de disposer de revenus subsidiaires.

Mené par des prédispositions du marché des transactions immobilières plutôt bénéfiques, le nombre de négociations immobilières a progressé de presque 13% en 2016. Ce domaine a surtout bénéficié à la demande des primo-accédants, particulièrement attiré par la baisse des taux d’intérêts. Sur l’année écoulée, ils forment 40% des conciliations.

Même si les primo-accédants se sont dévoilés sur le marché de l’immobilier, les secundo-accédant et les investisseurs n’ont pas reculé en matière de transaction. Les secundo-accédants se maintiennent en première place des acheteurs de biens. Les activités d’achat-revente ont retrouvé leur entrain et ont participé à une accélération des transactions.

Ce qui ne change pas en 2017 

La loi de Finances de 2017 prolonge son soutien à la politique de l’immobilier, les mesures préalablement appliquées ont fortement aidé l’éclaircie du secteur, il est donc logique de continuer à consolider l’investissement locatif, l’accès à la propriété malgré une augmentation des taux d’intérêt qui redémarre depuis quelques mois.

  • Prêt à Taux Zéro – Loi Pinel :

C’est François Hollande qui lui-même a évoqué le terme « On ne change pas une équipe qui gagne ». Le bilan annuel de l’efficacité du Prêt à Taux Zéro n’a pas encore été publié mais les résultats primitifs sont très prometteurs et intéressant. Plus de 17 000 PTZ ont été délivrés, c’est un score doublé par rapport aux années précédentes.

Concernant la loi Pinel, l’aboutissement est similaire, en effet, ce dispositif permet aux investisseurs locatifs de réduire considérablement leurs impôts ; réduction pouvant aller jusqu’à 300€ par an.

La croissance folle de l’immobilier neuf depuis 2015 est fortifiée par les avantages Pinel. Il est donc en effet, hors de question de remettre en question ces deux dispositions, décision a été prise de maintenir ces décisions jusqu’au 31 décembre 2017.

  • Loi Censi-Bouvard :

Cette mesure concerne et profite aux résidences de tourisme, mesure supposée s’arrêter en fin 2016, elle a, elle aussi été prolongée jusqu’à la fin 2017. Elle profitera donc encore aux investissements en résidence de services surtout d’un point de vue fiscal.

En effet, les investisseurs voient alors leur impôt diminuer de 11% du montant de l’investissement, réduction étalée sur 9 ans. De plus, cette mesure permet aux acheteurs de récupérer une possible de la TVA. Les logements éligibles à la Loi Censi-Bouvard sont:

  • Les résidences de tourisme classées,
  • Les résidences avec services pour étudiants,
  • Les résidences avec services agréées pour personnes âgées ou handicapées,
  • Les résidences d’accueil et de soins agréées.